Vers une approche systémique stratégique

 

« La vie est essentiellement liée à des systèmes individualisés et organisés »
Ludwig Von Bertalanffy, biologiste,
fondateur de la théorie systémique.

 

La conduite du changement dans les organisations peut se révéler extrêmement ardue. Son succès réside dans la capacité des dirigeants à s’engager mais aussi tout particulièrement dans l’implication et les compétences relationnelles des managers, notamment du middle management.

Accompagner un collaborateur, une équipe ou une organisation vers le changement et/ou la résolution de problèmes, parfois complexes, par le prisme d’une approche systémique stratégique peut se révéler pertinent et efficace.

Un système est un complexe d’éléments en interaction. Il possède une architecture hiérarchisée et finalisée qui le rend autonome. Il est régi par des propriétés systémiques et des règles de fonctionnement qui lui sont propres.

Tous les problèmes que nous rencontrons durant notre vie peuvent être ramenés à des difficultés de régulation. Pour John Weakland, anthropologue et thérapeute américain, membre fondateur de l'École de Palo Alto, « la vie n’est qu’une suite ininterrompue de difficultés, un problème est la même difficulté qui revient encore et encore ».

L'intervention systémique stratégique est définie comme une méthodologie par étape qui a fait ses preuves et conduit au changement durable : qui ? Fait quoi ? A qui ? Quand ? Comment ? Dans quel contexte ? En quoi est-ce un problème ?

  • L’approche systémique permet de poser un regard interactionnel sur une situation, identifier qui est en jeu dans une problématique, observer les interactions, mettre en place les conditions d’une régulation du jeu interactionnel dysfonctionnel.
  • Elle permet de projeter les mécanismes de résistances au changement.
  • L’intervention systémique est orientée dans le présent, tournée vers la compréhension du problème, comment ça marche et vers l’atteinte d’un objectif. La logique psycho-analytique importe peu, nul besoin de rechercher les causes et le Pourquoi d’une situation.
  • Un même modèle d’intervention est adapté pour chaque contexte et chaque situation.

 

Formée à la régulation systémique et stratégique des troubles psychologiques et relationnels individuels ou collectifs, Karine Le Flanchec est capable de déployer une vision systémique et stratégique de la résolution de problèmes : de quelle réalité parle t-on ? Quel est le système pertinent ? Comment fonctionne t-il ? Qu’est-ce qui pose problème et fait souffrir ?

Par cette approche « problem solving », il devient possible de mettre en œuvre une stratégie de changement, développer son leadership et ses compétences, sa communication,… Les interventions peuvent ainsi avoir lieu à trois niveaux :

  • Relation à soi : mal-être, stress,…
  • Relation aux autres : management, aptitude à savoir dire non, conflits,…
  • Relation au monde et/ou à l’organisation : changement, autorité, travail d’équipe,…